création d’une société sous formalite juridique

Tous les ans, au minimum, les entreprises sont tenues de respecter divers engagements légaux, dont les formalités juridiques au risque de subir des pénalisations. De la création de leurs sociétés jusqu’à la cessation d’activité ou la vente, les entrepreneurs font face à une multitude de ces obligations tout au long de leurs business. Pourtant, ces derniers n’ont pas automatiquement les compétences nécessaires pour l’exécution de ces tâches parfois encombrantes et compliquées. Pour les accompagner, des entités spécialisées dans la gestion des formalités juridiques en ont fait leur métier et peuvent alléger énormément les chefs d’entreprises voulant se concentrer sur leur cœur de métier.

CFE : une aide précieuse

La création d’une société est une décision importante à ne pas prendre à la légère tant au niveau de sa forme que du choix de ses activités. En ce sens, les Centres de Formalité des Entreprises (CFE) peuvent simplifier cette démarche en prenant en charge des formalités de la création. Ils octroient les informations concernant les modalités et les procédures à suivre dans l’exercice de l’activité professionnelle. Ils peuvent également s’occuper de la délivrance et du renouvellement des cartes de commerçants non sédentaires et déposer les dossiers de demande d’ACCRE. Les démarches auprès de l’INSEE pour l’inscription au Répertoire National des Entreprises et l’obtention du document prouvant l’immatriculation au RCS sont possibles avec les CFE. Sur place ou à distance et selon les spécificités de l’entreprise demandeuse, les CFE compétents sont des facilitateurs efficaces de la constitution jusqu’à la radiation en passant par la modification des statuts. Ils assurent la déclaration d’existence ainsi que le choix du régime fiscal et peuvent inscrire l’entreprise auprès des organismes sociaux. Les CFE sont des interlocuteurs uniques qui assistent les sociétés en phase de création.Ils centralisent et contrôlent, de manière formelle et assurée, les documents justificatifs à transmettre aux différents organismes destinataires tels que le Greffe du Tribunal de Commerce ou l’URSSAF. Ces centres sont composés de professionnels des formalités dotées de réponses concises pouvant effectuer des traitements administratifs en des délais rapides. Le site formalizi.fr peut être consulté pour plus d’informations.

Les professionnels juridiques aguerris

Avec des compétences entrepreneuriales, juridiques et rédactionnelles confirmées, d’autres types de sociétés accompagnent les startupers potentiels et leur montrent comment créer une société pérenne. Elles peuvent alors se faire confier les formalités juridiques annuelles. À part la domiciliation proprement dite, les sociétés de domiciliation commerciale proposent aux entreprises nouvellement créées de prendre en charge la gestion administrative quotidienne et leurs démarches juridiques notamment le transfert de siège social.Après avoir soigneusement traité, trié et numérisé les courriers, ces sociétés de domiciliation assurent la sécurisation en ligne des données depuis des espaces personnalisables. Elles offrent donc une assistance juridique de confiance aux entreprises voulant se décharger des nombreuses tâches à faible valeur ajoutée et chronophages.Les experts comptables, les notaires et les avocats peuvent aussi accompagner juridiquement les entreprises de manière professionnelle et efficace. Juristes expérimentés, ils sont, en effet, capables d’assurer la rédaction des statuts de nouvelles sociétés, le secrétariat juridique et surtout les modifications statutaires. Les experts comptables sont entre autres des spécialistes du rapprochement d’entreprises qui est un projet, certes risqué, mais très potentiellement fructueux. Ils pourront assurer cette opération de façon sereine et réussie pour l’entreprise cliente. Ce sont les accompagnateurs de référence dans les événements stratégiques comme les Assemblées Générales Ordinaires ou Extraordinaires (modification de siège social)et jusqu’à l’annonce légale. Faire appel à ces professionnels assure aux entités accompagnées un gain de temps considérable tout en adoptant une vie juridique respectueuse de la loi et structurée.

Les plateformes Web spécialisées

Grâce aux remarquables avancées des technologies de l’information et de communication, il existe aussi d’autres formes de facilitateurs efficaces pour une réalisation rapide et facile des formalités administratives dans le processus de création de société. En effet, des plateformes spécialisées en accompagnement juridique aux sites officiels se sont formées sur internet. Ces jeunes sociétés numériques sont surtout tournées vers les TPE souvent réfractaires aux services d’avocats ou de particuliers qui sont assez onéreux. Elles prennent notamment en charge l’immatriculation de la société récemment créée et peuvent effectuer la publication en ligne des journaux d’annonces légales annuelles. Ces sites disposent d’un système de dématérialisation de certaines démarches légales et aident aussi l’entreprise dans l’identification du statut juridique adéquat à sa situation via des questionnaires pertinents. Cependant, le recours à ces nouvelles plateformes facilitatrices et rapides ne doit, en aucun cas, emmener l’entrepreneur à négliger les aspects financiers de son à savoir la nécessité d’une étude de faisabilité et de rentabilité.