coaching de référence

Les unités de formation en coaching n’ont pas le même niveau de qualité et de notoriété.  Les bonnes écoles sont celles qui délivrent un diplôme de coaching spécialisé et qui vous donnent d’acquérir une approche pédagogique se traduisant par des résultats efficaces et observables. Fixez votre choix à partir d’une multitude de critères.

Choisir une école de coaching agréée et jouissant d’une bonne notoriété

Le coaching figure parmi les métiers en progression et des plus sollicités par les entreprises. C’est la raison pour laquelle on assiste au boom des centres de formation orientés vers le coaching. Attention néanmoins à bien faire votre tri, pour sélectionner les écoles performantes. Les entreprises ont une affinité particulière pour les coachs qui développent des techniques novatrices et pertinentes, et ressortant d’une école agréée par l’état et justifiant d’une longue tradition pédagogique comme l’école de coaching www.linkup-coaching.com. Sortir d’une bonne école est très important, pour obtenir un titre reconnu de coach professionnel.

Cibler la formation en fonction des objectifs

Pour choisir l’école de coaching adéquate, il faut méditer sur les raisons spécifiques qui vous incitent à vous professionnaliser dans ce métier. Est-ce pour corriger une baisse de performance ? Pour mieux gérer les agents de terrain, en assurant avec une pleine efficacité vos tâches de coordination et de supervision ?  Souhaitez-vous aider les ouvriers à s’ajuster aux nouveautés organisationnelles ? En effet, c’est à partir des buts que vous vous fixez qu’il faut déterminer l’école ainsi que la filière de spécialisation.

Ce qu’une formation en coaching doit au minimum contenir…

La durée de la formation varie entre 15 à 18 jours. Étudiez avec soin les thèmes abordés dans chaque module pour voir s’ils répondent à la particularité des contextes et des besoins de votre entreprise. Même s’il existe plusieurs variantes de coaching, on distingue un carrefour de compétences qui servent de socle à l’exercice d’un coaching efficace et de qualité.

– une compétence pédagogique : il tient un rôle de guide, de mentor, ce qui demande une aisance  communicationnelle.

– une attitude pragmatique et charismatique : le coaching doit se traduire par des résultats tangibles qui témoignent de l’évolution des compétences.

– une compétence de planification : l’accompagnement doit s’inscrire dans une démarche rigoureuse et méthodique.

– une compétence relationnelle : le coach doit faire preuve d’écoute et d’observation attentive, afin de trouver où sont les failles structurelles. Il doit aussi être ouvert au dialogue, avoir un bon esprit de jugement, pour analyser le discours du client de manière authentique et impartiale.

Si vous visez une carrière à haute responsabilité ou si vous décidez d’être chef d’entreprise, le site www.experience-mba.fr pourrait vous intéresser.