creation-de-societe

Crée en 2009, le statut d’auto-entrepreneur a pour objectif de simplifier l’exercice de petites activités indépendantes. Il s’adresse à toutes les personnes possédant une domiciliation en France, qu’elles soient salariées, retraitées, demandeur d’emploi ou étudiantes. L’auto-entrepreneur peut exercer son activité à titre principal ou à titre secondaire en parallèle d’une autre activité professionnel.

Posséder le titre d’auto-entrepreneur ne se limite pas à être un simple chef d’entreprise ou un simple gestionnaire. Une personne avec ce titre est beaucoup plus qu’un rentier capitaliste. Il se voit comme un vrai créateur de moyens de production. Alors, comment être auto entrepreneur ? Pour porter ce titre, il faut avoir l’esprit d’un leadership. Il est important d’avoir une vision en phase avec les enjeux et les risques. Il faut être dynamique et se présenter comme étant l’Homme de l’innovation. Cependant, avec une bonne motivation, les démarches pour devenir auto-entrepreneur deviennent faciles. Comme ce statut ne constitue pas une forme juridique, l’inscription auto entrepreneur est simplifiée. Tout commence par la déclaration du début de son activité, soit, auprès d’un Centre de formalités des entreprises (CFE). Après la déclaration, vous recevrez par courrier de l’INSEE un numéro de SIREN. Si vous souhaitez exercer une activité artisanale ou commerciale, vous êtes tenu de vous inscrire et de demander votre immatriculation au répertoire des métiers ou au registre du commerce et des sociétés. Si vous faites déjà partie des micro-entrepreneurs, à travers le site lautoentrepreneur, vous pouvez choisir le régime microsocial. Pour vous déclarer auto entrepreneur, vous devez mentionner des informations personnelles telles que votre nom, prénom et votre adresse. Vous devez faire part de votre statut actuel sans oublier le document qui justifiera cela. Il faudra aussi préciser la nature de l’activité accompagnée du code APE. Vous devez ensuite préciser si vous choisissez ou non un prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter à ces documents une demande d’ACCRE. En matière de protection sociale, l’auto-entrepreneur bénéficie de la même couverture sociale que les autres professions indépendantes. Il en est de même pour le remboursement des consultations, des médicaments. Si vous souhaitez tester une idée d’entreprise, devenez auto-entrepreneur. Pour cela, la suivie d’un stage pour les nouveaux auto-entrepreneurs artisans est nécessaire. Ceci permet de bien se préparer à la mise en place de la nouvelle société. Cette formation est obligatoire. Il faut noter que l’inscription auto entrepreneur est totalement validé même si elle est effectuée en ligne. Le plus important repose sur le fait de bien envoyé les documents demandés.

Articles similaires