creation-de-societe

Réussir son évolution personnelle pour passer du comportement de salarié à celui d’un entrepreneur, constitue une vrai difficulté et parfois une cause d’échec. Durant la scolarité et plus tard dans l’entreprise, on apprend aux individus la peur ou la sanction de l’échec, le respect des habitudes et de l’organisation en place. Si ce comportement acquis permet parfois de faire progresser sa carrière, il peut devenir un handicap pour exercer le métier d’entrepreneur qui réclame de l’autonomie, de la créativité, le sens de l’opportunité et la capacité à s’enrichir de l’échec.

Un scénario

Qu’il s’agisse de créer ou de reprendre une entreprise, arriver à concrétiser un projet viable nécessite de passer par plusieurs étapes qui vont constituer la période de préparation.

Au terme de cette préparation, vient la réalisation qui est ce que l’on pourrait appeler la phase technique d’un projet d’entreprendre dont la mise en œuvre est le résultat concret, la mise en pratique de la phase de préparation.

La phase de préparation :

Définir et rédiger par écrit son projet d’entreprise tel qu’on le conçoit de manière détaillée afin d’identifier objectivement les points sur lesquels on se sent peu ou pas suffisamment armé sur le plan personnel autant que sur le plan économique (attention aux certitudes).

Découvrir, redécouvrir ou approfondir sa connaissance du secteur d’activité sur lequel on souhaite s’implanter auprès de tous les acteurs et pas seulement des concurrents ou de la clientèle visée, en ayant une attitude pragmatique, quitte à remettre en cause ses croyances ou son expérience.

Revisiter son projet en l’enrichissant des informations, découvertes, confirmations, infirmations obtenues auprès des acteurs du secteur d’activité.

Préparer et définir une gamme de produits et de services en tenant compte des observations et informations recueillies sur le secteur d’activité et pas seulement de ses convictions personnelles.

Préparer et réaliser une étude de marché sur votre marché, c’est à dire celui sur lequel vous allez vous implanter géographiquement, pour vous permettre d’obtenir des informations d’aide à la décision concrète sur les moyens, les produits, la communication, la stratégie à mettre en œuvre.

La phase de réalisation :

Faire la synthèse et le bilan des informations et de vos moyens financiers, matériels, humains pour redimensionner (plus ambitieux, moins ambitieux) et élaborer le projet définitif.

Préparer et rédiger un dossier de présentation du projet détaillé et réaliste qui repose d’avantage sur une analyse et des perspectives économiques que sur des documents comptables, pour convaincre de la faisabilité ( le nombre de page n’est pas un gage de pertinence).

Choisir le statut juridique, fiscal et social le plus approprié, en fonction de ses besoins, de son patrimoine personnel, des risques, des perspectives de développement de l’entreprise (il n’y a pas de choix idéal, il n’existe que des options adaptées ou non à chaque cas particulier).

Préparer et réaliser le lancement sur le marché grâce à une action ou une communication commerciale qui valorisera votre offre et permettra une action concrète de prise de contact ou de vente.

Le site www.top-infos.fr, vous propose des conseils et des informations pratiques, qui vous seront très utiles si vous décidez de lancer votre propre projet professionnel.